comment bien débuter un nouvel aquarium

Comment bien débuter son aquarium : les principes de base

Principes généraux pour bien débuter un aquarium

Tous les mois : Nettoyage des masses filtrantes / Tests de l’eau / Entretien des plantes
Toutes les semaines : Changement d’eau / Fertilisation des plantes
Tous les jours : Admirez votre aquarium et vérifiez que tout se passe bien !

Lancement d’un aquarium : les étapes

Vous avez déjà votre aquarium ainsi que le matériel nécessaire ? Bien, alors vous êtes prêt à vous lancer !

Étape 1 : Installation du sol et du décor (roches, racines…)
Étape 2 : Plantation des plantes. Si l’installation prend du temps,  pensez à les humidifier régulièrement.
Étape 3 : Mise en eau. Versez l’eau délicatement pour ne pas remuer le décor. Aidez-vous par exemple de papier bulle qui flottera à la surface pour atténuer la chute.
Étape 4 : Installez votre matériel (filtre, chauffage, kit Co2, éclairage…)

Votre bac est en eau ? Parfait ! Passons aux étapes suivantes :

Étape 1 : Tester les paramètres de l’eau. Les tests sont à répéter environ tous les 3 jours pour suivre l’évolution des nitrites durant la mise en place du cycle de l’azote (la transformation des déchets permettant l’équilibre biologique de l’aquarium).
Étape 2 : Éclairez peu au démarrage ! Nous conseillons 6h d’éclairage par jour au début, pour que les plantes se développent au détriment des algues. Augmentez progressivement la durée de 30min par semaine jusqu’à atteindre votre durée d’éclairage idéale (entre 8h et 11h par jour).
Étape 3 : Patentiez en continuant à tester votre eau jusqu’à ce que le pic de nitrite soit passé (environ 3 à 5 semaines). Les nitrites vont en effet apparaître progressivement puis disparaître. L’eau peut avoir un aspect blanchâtre pendant cette période, c’est tout à fait normal.
Étape 4 : Introduisez vos poissons progressivement lorsqu’il n’y a plus de nitrites, en prenant soin de choisir des espèces adaptées à votre volume d’eau et aux paramètres de celle-ci.

 

Lutter contre les algues

 

Les algues posent souvent problème dans les aquariums : algues vertes, brunes, filamenteuses, encroutantes, pinceaux et d’autres encore. Leurs causes peuvent être multiples, mais voici des actions permettant d’y remédier :

1) Éliminez le surplus de nitrates ! Les nitrates profitent énormément aux algues. Pour les réduire, veillez à ne pas être en surpopulation de poissons, à ne pas trop les nourrir et à faire des changements d’eau fréquents.
2)
Attention à la durée et la puissance de l’éclairage ! Vérifiez que l’éclairage et sa durée d’allumage sont bien adaptés au volume. Réduisez-les en cas d’invasion d’algues.
3)
Ajoutez des plantes pour concurrencer les algues ! Les plantes, surtout celles à croissance rapide, sont vos meilleures alliées dans la lutte contre les algues.
4) Utilisez des anti-algues en cas d’invasion trop massive.

 

Comment bien entretenir ses plantes

 

Le rôle de l’éclairage

L’éclairage est un élément central dans la pousse des plantes. Une puissance et une durée adéquate permettront d’activer la photosynthèse et donc le développement des plantes.

Pour mesurer l’intensité de son éclairage, il suffit de diviser le nombre de lumens de l’éclairage par le nombre de litres de l’aquarium. Comparez votre valeur à cette échelle :

Moins de 20 lumens/litre = Éclairage faible
De 20 à 40 lumens/litre = Éclairage moyen
Plus de 40 lumens/litre  = Éclairage fort

Ainsi, un éclairage fort pourra accueillir la plupart des plantes. En revanche si vous avez un éclairage faible, choisissez des plantes adaptées pour les maintenir correctement.

Pour en savoir plus : Comment bien éclairer son aquarium.

Comment booster ses plantes

L’éclairage est primordial mais n’est pas le seul élément permettant de «booster» vos plantes. Il y à trois autres éléments à ne pas négliger :

– Le sol : L’utilisation d’un sol riche est bénéfique pour les plantes. Pour cela, choisissez un sol nutritif sous sable ou un sol technique enrichie en nutriments, qui ne nécessite ni rinçage ni d’autre substrat.
– Les engrais : Il est primordial de fertiliser  ses plantes pour favoriser leur croissance. Il existe des engrais complets à utiliser de manière quotidienne ou hebdomadaire. D’autres, plus spécifiques, permettent de répondre à des carences précises.
– Le CO2 : On vous explique tout juste en-dessous !

plantes d'aquariums et gazonnantes plantes aquatiques

Le rôle du CO2

L’ajout de CO2 est un atout de choix pour votre plantation. Il est presque indispensable pour les plantes très exigeantes comme les gazonnantes et il accélère la pousse de toutes vos plantes.

Pour injecter du CO2, il vous faut un kit CO2 comportant une bouteille, un manomètre et un diffuseur. Une électrovanne peut également être requise afin d’arrêter la diffusion de CO2 durant la nuit.
Pour une efficacité maximale, il est nécessaire d’avoir un éclairage suffisamment puissant. Dans le cas contraire, la diffusion de CO2 aura un impact moindre sur la croissance de vos végétaux.
Attention, le CO2 doit être utilisé avec précaution. Une trop grosse injection pourrait abaisser le pH et provoquer une acidose, extrêmement dangereuse pour les poissons. De plus, nous vous déconseillons fortement l’utilisation de CO2 artisanal qui comporte de nombreux risques.

Pour en savoir plus sur l’entretien des plantes : Guide d’entretien des plantes aquatiques.

 

Comment bien s’occuper de ses poissons

 

L’importance du volume et des paramètres.

Afin de choisir au mieux les poissons de votre aquarium, il y a deux notions indispensables à prendre en compte :
le volume de l’aquarium nécessaire
– les paramètres de l’eau exigés par l’espèce.
Ces notions vous permettront d’assurer une bonne croissance et de préserver la santé de vos poissons. Chaque espèce à des exigences spécifiques en termes de volume ou de paramètre d’eau. Par conséquent il est important de se rapprocher le plus possible de ces valeurs.

Pour en savoir plus : Choisir ses poissons en fonction du volume de l’aquarium.

Attention à la surpopulation !

Maintenant que vous savez quels sont les poissons convenant à votre aquarium, il faut à présent savoir combien de poissons maintenir. Par exemple certains poissons nécessitent d’être maintenus en groupe, mais veillez à ne pas multiplier les différentes espèces ! Plus de poissons = plus les déchets, l’équilibre risque alors de se briser. Il pourrait alors y avoir une très forte montée de nitrates, voir même de nitrites, pouvant provoquer la mort des poissons.
Pour maintenir un bon équilibre et une eau de qualité, résistez donc à la tentation de mettre beaucoup de poissons.

La compatibilité des espèces

Pour une cohabitation harmonieuse entre vos différentes espèces, il est important de bien se renseigner sur le caractère de celles-ci. Certaines peuvent en effet se révéler agressives envers d’autres congénères.
Par ailleurs, pour une parfaite entente entre les poissons mais aussi pour le visuel, on peut considérer que l’aquarium a trois zones de nage : le fond, la pleine eau et la surface. En choisissant des poissons de zones différentes, on réduit alors les problèmes d’agressivité entre les différentes espèces.

Bien nourrir ses poissons

La plupart des nouveaux aquariophiles ont souvent tendance à nourrir en trop grande quantité. Sachez que le meilleur moyen de nourrir ses poissons est tout d’abord de nourrir peu, tout en veillant à ce que tous les poissons puissent accéder à la nourriture. Par ailleurs, veillez à ce que la nourriture soit à la fois adaptée à vos espèces. De plus, variez au maximum l’alimentation, vous assurerez une bonne santé à vos poissons.

Bannière nourriture de qualité pour poissons d'aquarium chez www.materiel-aquatique.com

Les changements d’eau

Pour préserver la qualité de l’eau de votre aquarium, on conseille généralement d’effectuer des changements d’eau. Cela permet d’éliminer les différents déchets de l’aquarium provenant des poissons ou de restes de nourriture.
Si vous avez suivi nos conseils jusqu’à présent, un changement d’eau d’environ 10% par semaine devrait suffire à préserver l’équilibre de votre bac.  Attention toutefois à ajouter une eau aux paramètres et température similaires à celle de l’aquarium pour éviter tout choc à vos poissons.

En suivant tous ces principes, l’aventure devrait bien se passer pour votre plus grand plaisir ainsi que celui de vos poissons !

Sélection de petits aquariums pour se lancer

Retour à la Page d’accueil

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.