L’aquarium idéal pour le poisson Combattant !

Cet article a pour but d’en apprendre plus sur le fameux poisson Combattant ! Que vous soyez débutants ou confirmés en aquariophilie, vous retrouverez toutes les informations nécessaires pour adopter un combattant dans les meilleures conditions possibles. Vous retrouverez également des photos et des témoignages de quatre passionnés que nous avons interviewé pour vous !

I. Description de l’espèce

Introduction au poisson Combattant

Le Betta Splendens aussi appelé Combattant ou Combattant du Siam est une espèce de la famille des osphronemidae. Originaire principalement de l’Asie du Sud-Est, il a été découvert en Thaïlande il y a plus de 150 ans (qui était appelée Royaume du Siam) d’où son nom « Combattant du Siam ».

© Constance Braut

C’est un poisson tropical d’eau douce que l’on retrouve beaucoup dans les rizières à l’état naturel. Il évolue, naturellement, dans des eaux faibles en oxygène avec une température autour des 22-28°. Comme tous les labyrinthidés, il a la possibilité de respirer via ses branchies mais aussi en surface, on le retrouve donc souvent en mi-profondeur ou à la surface de l’eau. Les labyrinthidés s’appellent ainsi car ils disposent d’un système de respiration en forme de labyrinthe. Dans cette famille, on retrouve notamment les Colisas, les Gouramis ou encore les Macropodes.

Le combattant mâle est un poisson territorial et solitaire. En période de reproduction il se montre très agressif. Les femelles sont bien plus paisibles et il est plus rare de les voir s’affronter. Enfin, il faut savoir que le combattant mâle est plus agressif envers ses congénères qu’avec d’autres espèces. Dans le milieu naturel, il est malgré tout rare de voir des combattants mâles se battre jusqu’à la mort, ils se contentent principalement de parades en guise d’intimidation. C’est principalement le travail de sélection qui a rendu l’espèce a la fois plus colorée mais aussi plus agressive afin d’organiser des combats de Betta Splendens en Asie.

Poisson Combattant Betta halfmoon
© Constance Braut

C’est aujourd’hui un des poissons les plus populaires en aquariophilie. Que ce soit en France mais aussi en Asie où il n’est pas rare de trouver des ferme d’élevages (en Thaïlande, au Vietnam, etc). On le retrouve dans quasiment toutes les animaleries. Les différentes couleurs qu’il peut revêtir plaisent beaucoup aux aquariophiles. En effet, les Bettas Splendens arborent des teintes de rouge, de bleu, de vert, de jaune, de noir, de blanc, etc. De plus, grâce à son voile, c’est un poisson très gracieux qui attire indubitablement l’œil.

Enfin, c’est une espèce très belle et relativement facile à maintenir, c’est pour cela qu’il convient aussi bien aux débutants qu’aux confirmés. C’est notamment l’idéal pour des nano aquariums.

Le Betta et ses différentes formes

Il existe de très nombreux types de Bettas Splendens avec pleins de formes différentes pour la même espèce. Voici une petite sélection de Bettas que l’on retrouve couramment.

 

Les Bettas Splendens Femelles

Combattant femelle © Jefferson Volant

Nous avons parlé ici principalement des Combattants mâles, mais n’oublions pas les femelles. Celles-ci sont souvent moins agressives et il est envisageable d’en maintenir plusieurs dans un bac aux proportions suffisantes. Elles sont généralement moins jolies que les mâles. Cependant depuis plusieurs années, la sélection a permis d’avoir des combattants femelles beaucoup plus colorées qu’auparavant, si bien que l’on peut parfois les confondre avec des mâles de type Plakat.

Le prix d’un Combattant

Il est bien entendu difficile de fixer un prix pour un combattant, notamment parce que ce dernier va énormément dépendre de la forme choisie. Cependant, la moyenne pour un combattant mâle est autour des 7/8€ l’unité. C’est un prix qui peut bien sûr énormément augmenter pour des spécimens plus rares. Les formes telles que les Crowntail, Halfmoon ou encore Plakat se vendent généralement plus de 20€.


II. Maintien de l’espèce en aquarium

Maintenant que vous en savez plus sur l’espèce, voyons tout de suite le nécessaire pour accueillir un Betta Splendens dans de bonnes conditions ! En effet, bien que ce poisson soit très populaire de par sa beauté et sa facilité, il n’empêche que certains paramètres sont à prendre en compte pour un maintien optimal en aquarium.

A. Le Matériel

Voici le matériel que nous vous conseillons pour adopter un Combattant en garantissant les meilleures conditions de vie possible en aquarium.

L’aquarium

Aquarium Cocoon 6 de 31,5L de la marque Aquatic Nature
Le Cocoon 6 de 31,5L permet d’adopter un Combattant aisément.

Afin d’accueillir un combattant mâle, un nano aquarium d’environ 20 litres peut suffire. Le combattant n’a pas besoin de disposer d’un trop grand espace, au contraire il pourrait se fatiguer dans de grand volume à cause de ses longues nageoires. La taille de l’aquarium idéal pour un Betta Splendens se situe donc entre 20 et 60 litres environ. Le bac peut faire moins de 20 litres mais on évitera généralement de passer en-dessous des 10 litres. Si vous préférez peupler votre aquarium avec uniquement des combattants femelles, il faudra alors envisager un aquarium plus grand d’environ 80 litres.

Parmi nos quatre passionnés, Constance utilise des aquariums de 12 litres nets, Matthieu et Jefferson utilisent des 20 litres et Clara utilise des volumes beaucoup plus grands car elle maintient d’autres types de Bettas.


La filtration

Concernant la filtration, plusieurs choix sont possibles, la seule véritable enjeux étant de ne pas avoir de remous trop puissant. Un fort courant pourrait fatiguer le poisson. On préconise donc une filtration simple et pas trop puissante de manière à assurer une filtration efficace de l’eau sans perturber le combattant. Voici les filtres que nous préconisons :

Eheim PickUp 45 filtre interne pour aquarium jusqu'à 45 litres
Le PickUp 45 filtrera parfaitement un petit aquarium pour Combattant

Un filtre exhausteur
Un filtre interne standard
Un filtre cascade

Un filtre en aquaponie.

Ces 4 types de filtres conviendront parfaitement à la maintenance d’un Betta. Si le volume de votre aquarium est petit, les filtres cascades ou aquaponiques sont intéressants car ils ne prennent pas de place dans l’aquarium. Par exemple, nos deux éleveurs Matthieu et Jefferson utilisent des filtres exhausteurs avec des pompes à air pour filtrer les aquariums de leurs Bettas. Ce qui représente la solution la plus pratique lorsque l’on dispose de plusieurs aquariums.
Il est également possible de maintenir le combattant dans un bac dit « Low-Tech », qui comportera beaucoup de plantes, ces dernières permettront de filtrer l’eau à la place d’un filtre mécanique.

La qualité de l’eau et la température

Le Combattant est plutôt tolérant concernant la qualité de l’eau. Les poissons provenant d’élevages sont habitués à l’eau du robinet et s’adapteront facilement à la vôtre. Les paramètres idéaux sont tout de même une eau au pH neutre ou légèrement acide, entre 6,5 et 7,5 de pH. Ils apprécieront une eau plutôt douce également avec un gH compris entre 6 et 14 environ. Les nitrites sont évidemment à proscrire et les nitrates doivent être limités également comme pour tout poisson.

Un impératif qu’il ne faudra évidemment pas oublier concerne le cycle de l’azote. Il faut absolument passer par cette étape avant d’intégrer votre poisson. Une fois l’aquarium en eau, aucun poisson ne devra être ajouté avant un délai d’environ 4 semaines afin de stabiliser l’équilibre biologique de l’aquarium.

Chauffage pour aquarium JBL Protemp S25
Chauffage JBL Protemp S25

Un chauffage n’est pas indispensable mais nous vous le conseillons tout de même vivement. La température idéale de maintien du Betta se situe autour des 25°C. Un petit thermoplongeur vous permettra de maintenir cette température facilement, surtout si l’aquarium est placé dans une pièce non chauffée.

« J’utilise des aquariums de 20 litres chauffés environ à 25/26 degrés avec une filtration de type exhausteur dans tous mes bacs » – Jefferson Volant

 

 

La décoration et les plantes

Concernant la décoration et les plantes, on évitera les décors coupants ou non naturels. On essaiera par ailleurs de mettre un maximum de plantes et de cachettes pour le Combattant. Les plantes aideront également à filtrer naturellement l’aquarium et à garder un équilibre biologique. Des plantes flottantes ou des tiges remontant jusqu’à la surface pourront aider votre Betta à se sentir en confiance dans l’aquarium et faciliteront la création d’un nid de bulle. Paradoxalement, plus il y a de cachettes, moins les poissons se cachent !

B. L’alimentation

Ocean Nutrition Atison's Betta Food 75gr
La nourriture Atison’s Betta est idéale pour la santé des Combattants

Le poisson Combattant n’est pas très exigeant concernant son alimentation. La plupart des Bettas que l’on trouve proviennent d’élevages et sont donc habitués aux nourritures habituelles du commerce comme les granulés. Le mieux sera de varier la nourriture au maximum en apportant de temps en temps de la nourriture congelée ou de la nourriture vivante en petite quantité. Le fait de varier la nourriture permettra de combler tous les besoins nutritionnels du Betta et permettra de renforcer sa santé et ses couleurs. Il existe par ailleurs des nourritures spéciales pour Combattant qui conviennent également, à condition de varier et de ne pas les utiliser exclusivement.

Nos passionnés interrogés sont tous d’accord sur un principe : il faut varier la nourriture au maximum ! Notre éleveur Matthieu Thabanon concocte lui-même une pâtée conçue spécialement pour ses Bettas ! Généralement, un jeûne une à deux fois par semaine est pratique afin de ne pas sur-nourrir le poisson et s’assurer qu’il ne reste pas de nourriture dans l’aquarium.

« Je les nourris avec des types de nourritures différents : granulés, larves de moustiques séchées et larves lyophilisées notamment » – Constance Braut

C. Les cohabitants

S’il y a bien un point sensible concernant la maintenance de ce magnifique poisson, c’est la cohabitation ! Le Betta Splendens n’a pas usurpé son surnom de poisson Combattant. En effet, il est presque impossible et fortement déconseillé de maintenir deux mâles dans le même aquarium. Les poissons se battraient jusqu’à la mort ou jusqu’à ce que l’un d’eux soit trop mal en point pour continuer à se battre. On s’assurera donc de ne prendre qu’un seul Combattant mâles par aquarium.
Le Betta Splendens mâle est aussi caractériel envers les femelles, nous déconseillons aux débutants de mélanger Combattants mâle et femelles, même dans des volumes suffisants. Les femelles sont cependant plus paisibles et il est possible de maintenir un petit groupe de 5 individus dans un aquarium d’environ 60 litres. Le fait de les maintenir en petit groupe permet d’instaurer une hiérarchie entre les femelles et ainsi de canaliser les tensions.

Dans des volumes de plus de 30 litres et si le caractère de votre Betta le permet, il est possible d’y ajouter d’autres cohabitants. Pour cela il faudra veiller à ce que les poissons soient paisibles, ne soient pas de couleur trop vive et qu’ils n’aient pas de trop longues nageoires. Par exemple le Guppy est un poisson à proscrire en raison des couleurs et du voile des mâles qui attireraient trop l’attention du Betta. Par contre des micro-rasboras et des corydoras pourront facilement cohabiter avec.
Le Combattant étant souvent ralenti par ses nageoires, il faudra alors veiller à ce qu’il ne soit pas concurrencé par les autres poissons et qu’il pourra se nourrir sans difficulté.

Concernant les passionnés que nous avons interrogés, ils maintiennent tous leurs Betta Splendens en bac spécifique. Il n’y a donc aucun autre poisson que leur Betta Splendens dans l’aquarium.


III. Méthode de Reproduction du poisson Combattant

Afin de reproduire le Betta Splendens, de nombreux paramètres sont à maîtriser. Nous vous proposons ici un résumé de la méthode de reproduction de Matthieu Thabanon, passionné et éleveur de Betta.

Étape 1 – Le Matériel :

Pour une reproduction réussie, il faudra tout d’abord disposer des éléments suivants :

  • Un bac de 20 litres + un bac de 50/60 litres de grossissement des jeunes  OU directement un bac de 50/60 litres
  • Des plantes flottantes servant d’infusoires pour nourrir les jeunes en microfaune (Pistia, Elodées, Mousses de Java…)
  • Un thermomètre et un chauffage chauffé à 28/29°C ou 25/26°C si le mâle est trop agressif.
  • 1 à 2 feuilles de Catappa qui serviront d’infusoire, d’antiseptique et qui acidifieront l’eau afin de favoriser la reproduction.
  • Un couvercle, ou du film alimentaire pour éviter une arrivée d’air sec qui pourrait être fatale pour les futurs alevins.
  • Une bouteille coupée en deux qui servira à la présentation de la femelle au mâle.

Étape 2 – La sélection du couple

La deuxième étape consiste à sélectionner les poissons que vous souhaitez reproduire. Cette sélection passe avant tout par des vérifications concernant l’anatomie de chaque poissons. Il faut s’assurer que les poissons ont une forme correcte et soient en bonne santé.

Étape 3 – La présentation

Betta Plakat Marbré
© Jefferson Volant

Le but est de présenter la femelle au mâle pendant quelques jours sans qu’il n’y ai de contact direct. Les deux poissons vont donc s’habituer à être « ensemble » et leur instinct de reproduction prendra le dessus sur l’agressivité. Voici la marche à suivre :

  • On place le mâle dans le bac de reproduction 24 heures avant la présentation afin qu’il puisse prendre connaissance des lieux et éventuellement commencer à faire un nid de bulle dans lequel les oeufs seront placés.
  • On place ensuite la femelle dans un présentoir, comme une bouteille d’eau coupée en deux et percée de petits trous que l’on va placer dans l’aquarium du Betta mâle. Le but étant de faire en sorte que les phéromones se mélangent.  La femelle sera relâchée dans l’aquarium qu’a l’apparition des signes suivants :
    • Stries verticales : rarement visibles sur les specimens d’élevages en raison de leurs couleurs.
    • Nage tête vers le bas en direction du mâle : ce qui montre qu’elle lui tient tête et qu’elle est prête à se reproduire
    • Papille génitale bien visible : ce qui correspond à un point blanc derrière les nageoires pelviennes.

Une fois ces signes visibles, la femelle devra être relâchée dans l’aquarium. Il conviendra de surveiller le comportement entre le mâle et la femelle combattant quelques minutes afin de voir si tout se passe bien.

Étape 4 – La reproduction

Reprodction Combattant
Le mâle « enlace » la femelle pour féconder les oeufs

Une fois les deux Bettas ensembles, le processus de reproduction va commencer avec le mâle qui effectuera plusieurs poursuites vers la femelle. Ces poursuites ont pour but d’attirer la femelle sous le nid de bulle préalablement constitué. C’est un comportement normal, il ne faut donc pas paniquer et intervenir immédiatement en pensant que c’est un comportement violent.
Ensuite, sous le nid de bulles, les deux combattants vont commencer leur parade amoureuse. Le mâle va s’enrouler autour de la femelle et ainsi féconder et expulser les œufs. Ces derniers vont tomber et le mâle, parfois aidé de la femelle,  va récupérer ses œufs avec sa bouche pour les placer dans le nid de bulles.

 

Une fois les étreintes terminées, le mâle chassera la femelle. Il sera alors temps d’enlever cette dernière pour la remettre dans son aquarium ou la soigner si nécessaire.

Étape 5 – L’éclosion

Le mâle va s’occuper des œufs jusqu’à éclosion, soit 36 à 48 heures après la ponte, selon la température. Les alevins vont rester dans le nid pendant encore environ 48 heures après l’éclosion avant d’atteindre la nage libre. C’est à ce moment-là qu’on retirera le mâle du bac.

Il conviendra ensuite de nourrir les alevins avec tout d’abord de la microfaune contenue dans les plantes flottantes, puis ensuite avec des nauplies d’artemias et d’autres nourritures de petite taille. Le nourrissage devra être très fréquent pour assurer une bonne santé à vos jeunes Bettas.


IV. Autres espèces de Betta

Vous connaissez maintenant bien le Betta Splendens ou poisson Combattant. Il existe de nombreuses autres espèces de Betta que le fameux Splendens et nous tenions à vous en faire découvrir quelques-unes grâce aux photos de Clara Delaistre :

 

Nous vous en dirons plus dans un futur article !


Nous espérons avoir pu vous en apprendre plus sur la maintenance du fameux poisson Combattant et remercions nos quatre passionnés pour leurs photos et leur témoignages. Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaire et suivez-nous sur Facebook pour ne rien louper de nos nouveautés !

Si vous désirez rejoindre des passionnés du Combattant, suivez la page Facebook Bettafly et rejoignez le groupe Bett’Addict !

6 Commentaires sur “L’aquarium idéal pour le poisson Combattant !

  1. karen says:

    Bonjour, je suis actuellement en possession d’un combattant que j’ai récupérer en très mauvais état. Voile casser, couleur terne pratiquement entièrement gris… alors qu’il est bleu vif de base… Je l’ai donc mis dans un aquarium d’environ 10L avec plantes artificiel et décors ou se cacher. Que puis-je faire d’autre pour qu’il reprenne des forces et qu’il redevienne colorée avec un grand voile?

    • Materiel Aquatique says:

      Bonjour,

      Tout d’abord assurez-vous d’avoir bien réalisé le cycle de l’azote dans ce nouvel aquarium afin de garantir une eau viable pour le Betta. Ensuite, nous vous conseillons d’apporter des plantes vivantes et de quoi faire un léger remous de surface avec un petit filtre. Cela aura pour but d’oxygéner l’eau correctement et de filtrer l’eau.
      Une fois que ces points seront réalisés, vous pouvez tout à fait mettre des feuilles de Catappa dans l’aquarium. Elles ont de nombreuses propriétés et pourront aider votre Betta à aller mieux s’il n’a pas de maladie trop sévère. Si vous souhaitez en savoir plus sur ces feuilles, c’est par ici : Feuilles de Catappa.
      Enfin, je vous conseillerais de vous rapprocher de forums ou autres groupes d’entraide afin de poster des photos et avoir des recommandations précises pour votre poisson.

    • Materiel Aquatique says:

      Bonjour,

      Pour un betta l’idéal est de mettre un sol fin et non coupant. Cela va éviter qu’il ne s’abime les voiles (même s’il est quand même assez rare qu’on retrouve des blessures dues au sol).
      Enfin, il est intéressant aussi de prendre un sol sombre pour notamment deux raisons :
      1 ) un sol sombre va faire ressortir les couleurs de votre betta splendens.
      2) un sol sombre est moins stressant qu’un sol très clair.
      Dans ce type de sol le sansibar dark correspond très bien.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

  2. Alex says:

    bonjour,
    Je veux prendre un betta halfmoon et faire un aquarium en lowtech avec. J’ai vu aussi que vous avez des filtres avec noix de coco naturelle (cocoplant et cocogarden de mémoire) qui m’intéressent bien pour ça. Mais est-ce que ces filtres conviennent bien pour un betta? Les noix de coco sont rugueuses en magasin, je ne veux pas que mon futur combattant puisse s’abimer les voiles sur le filtration.
    Merci pour vos réponses et bel article avec de belles photos j’aime beaucoup.

    • Materiel Aquatique says:

      Bonjour,

      Les filtres Cocoplant (avec pompe mécanique) et CocoGarden (filtration entièrement naturelle) sont des bons filtres pour les bettas. Il y a aucun risque pour que ce dernier s’abime les nageoires sur la noix de coco.
      En effet, les bettas s’abiment plutôt les voiles sur des décorations type racines, roches, ou décorations non naturelles. Ce sont des poissons qui adorent se cacher dans des petits coins et cela peut leur porter préjudice puisqu’ils se coincent souvent et se blessent en voulant sortir. Il peut être dangereux d’avoir une noix de coco avec un trou pour faciliter la ponte ou comme cachette pour un betta, mais aucun soucis pour un filtre type Cocoplant puisqu’il ne pourra pas se cacher dedans et ne se blessera donc pas.

      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.