L’aquarium idéal du Scalaire !

Le Scalaire fait parti des poissons les plus connus en aquariophilie, et ce depuis de très nombreuses années, que ce soit auprès des passionnés comme des néophytes. Vous avez toujours rêver d’en maintenir et souhaitez en savoir plus sur ce poisson ange ? Découvrez notre article pour réussir la maintenance du poisson Scalaire en aquarium !

I. Description du Scalaire

Introduction à l’espèce (Pterophyllum scalare)

Le Scalaire de son nom scientifique Pterophyllum scalare, est une espèce du genre Pterophyllum, de la famille des Cichlidae. C’est un poisson originaire d’Amérique du Sud, véritable emblème du fleuve Amazone et de ses affluents comme le Rio Manacapuru, le Rio Momon, le Rio Nanay ou encore le fameux Rio Negro. On le retrouve principalement dans la plupart des pays où le fleuve passe comme le Brésil, le Pérou, le Venezuela, la Colombie… Découvert en 1823, le Scalaire est depuis de nombreuses années l’un des poissons d’aquarium les plus emblématique.

En aquariophilie, le scalaire est très populaire en raison de sa forme particulière et gracieuse, ainsi que pour les nombreuses variétés de couleurs disponibles dans le commerce. C’est un poisson de grande taille pouvant mesurer 20cm de hauteur, voir plus selon les variétés ! C’est donc un poisson à réserver aux aquariums de grande taille. Contrairement à beaucoup d’espèces, le scalaire femelle se différencie assez peu du mâle, mis à part une taille généralement plus petite à l’âge adulte que ces derniers. Enfin, c’est un poisson de pleine eau qui occupera principalement le milieu de l’aquarium.

Concernant son comportement, le Scalaire est un poisson vivant en groupe. Comme pour beaucoup de poissons de la famille des cichlidés, le Pterophyllum Scalare a besoin de congénères pour installer une hiérarchie au sein du groupe. Cette hiérarchie est primordiale, elle permet de diluer les tensions intra et inter-spécifiques.

Le Scalaire est un poisson souvent réputé comme plutôt agressif. Cependant, même si de petites bagarres peuvent arriver au sein du groupe, ce comportement est naturel et le plus souvent sans danger. Cela permet aux différents individus de mettre en place cette hiérarchie dont nous parlions.
Si le groupe est suffisamment grand, les scalaires se montrent généralement assez dociles entre eux et avec les autres poissons de l’aquarium (à condition qu’ils ne soient pas trop petits). Dans la nature, le scalaire vit en groupe d’une voir plusieurs dizaines d’individus. En aquarium, on veillera a les maintenir au minimum par 6.

Les différentes variétés de Scalaires !

Le Scalaire est réputé par la beauté de sa forme triangulaire, mais aussi pour ses nombreuses variétés ! On distinguera principalement deux “types” de variétés : les variétés sauvages et les variétés d’élevage.

Les variétés sauvages

Scalaire du Pérou

Les variétés de souche sauvage se caractérisent par des poissons à fond gris et composés de lignes ou bandes. Peuvent ensuite s’y ajouter des points, ou des tâches par exemple.
On définira souvent la variété en fonction du lieu d’origine du poisson, comme le Scalaire Rio Manacapuru par exemple, reconnaissable avec son dos orange/rouge. Attention, une variété de type sauvage ne veut pas dire que le poisson a été prélevé dans la nature. Cela veut simplement dire que sa forme ou ses couleurs correspondent aux poissons vivant dans la zone en question.

On peut citer plusieurs variétés de scalaires sauvages telles que :

  • Le Rio Nanay
  • Le Rio Manacapuru
  • Le Santa Isabel
  • Le Scalaire du Pérou

Les variétés d’élevage

Scalaire marbré

Il existe également de très nombreuses variétés de scalaires colorés dans le commerce. Ces variétés sont dites d’élevage, car elles proviennent de la sélection de scalaires pour obtenir un aspect visuel différent.

Parmi les variétés d’élevage, on retrouve très souvent les suivantes :

  • Le Scalaire Bleu
  • Le Scalaire Marbré
  • Ainsi que le Scalaire Koi
  • Et le Scalaire Red Devil

Dimorphisme sexuel

Les différences entre le scalaire mâle et le scalaire femelle ne sont pas nombreuses, mais il en existe !

Tout d’abord, il est important de noter que le sexage des scalaires ne peut pas se faire lorsque les poissons sont trop jeunes. Il faudra attendre qu’ils puissent se reproduire pour pouvoir les différencier de source sûre.
En effet, le seul moyen sûr à 100% de distinguer un scalaire mâle d’un scalaire femelle est d’observer les organes génitaux, apparents lors des périodes de reproduction.

Le scalaire mâle présente un organe sexuel en pointe, dirigé vers l’avant. Le scalaire femelle possède un organe génital souvent plus gros, en forme de cône et légèrement en arrière. Les organes génitaux sont visibles quelques temps avant le frai et après, ce qui laisse du temps pour identifier clairement le sexe des individus.

D’autres caractéristiques sont à noter mais ceux-ci ne peuvent être utilisés comme un moyen sûr de distinguer femelle et mâle. Toutefois, beaucoup de mâles présentent une bosse sur la tête plus ou moins prononcée, tandis que les scalaires femelles sont généralement plus petites que les mâles.

Scalaire mâle avec une bosse proéminente

Le prix d’un scalaire

Les prix peuvent varier en fonction de la provenance ou de la variété du scalaire. Pour des variétés classiques ou d’élevage, le prix des jeunes scalaires peut commencer à environ 8€ pièce. Pour des spécimens sauvages ou certaines variétés plus rares, le prix peut facilement dépasser les 40€ pièce.


II. L’aquarium du Scalaire

Maintenant que vous en savez plus sur ce fantastique poisson, voyons plus en détail comment accueillir des scalaires dans de bonnes conditions !

A. Le Matériel

Voici nos conseils en matière de matériel afin d’adopter des guppys dans de bonnes conditions.

L’aquarium

Comme nous l’avons évoqué plus haut, le scalaire est un grand poisson vivant en groupe. Il est donc impératif d’offrir un aquarium suffisamment grand pour accueillir le groupe correctement. Les Scalaires peuvent vivre une dizaine d’années dans de bonnes conditions, un espace insuffisant réduira naturellement leur durée de vie.

Nous conseillons de ne pas maintenir de scalaire dans un volume inférieur à 300 litres pour un aquarium de taille standard. Le scalaire étant très haut, on évitera de le maintenir dans des aquariums de moins de 50cm de haut. De plus, pour garantir une nage suffisante, une longueur de 120cm est un minimum.

L’idéal étant de disposer d’une taille d’aquarium supérieure pour maintenir un groupe plus grand et assurer une qualité de vie optimale. Un aquarium de 450 litres (150x60x50cm) est un volume idéal pour maintenir un groupe de 6 à 9 scalaires dans de bonnes conditions.

Le choix du filtre

Du fait de leur grande taille, les scalaires sont des poissons pouvant polluer assez fortement l’aquarium. S’il est impératif d’avoir un aquarium de taille suffisante, une filtration de qualité permettra de maintenir une eau saine et propre pour la santé des poissons.

Il n’y a pas de type de filtre à préconiser en particulier du moment que le débit est suffisant. Pour un budget assez serré, un filtre interne d’une puissance d’environ 3 fois le volume de l’aquarium devrait être suffisant. Pour plus d’efficacité, un filtre externe peut être installé. Il permettra d’augmenter le volume de filtration et ainsi favoriser une filtration biologique. Les filtres externes proposent des débits puissants et de grands volumes de filtration, ce qui en fait un filtre de premier choix. Par ailleurs, les filtres externes sont quasiment indispensables pour les aquariums de grand volume.

La qualité de l’eau et la température nécessaire aux Scalaires

Le Scalaire est un poisson Amazonien robuste qui peut assez facilement s’adapter a des paramètres d’eau différents. Les nombreuses années d’élevage ont permis d’offrir des poissons à la santé solide, pouvant évoluer sans risque dans l’eau du robinet. Toutefois, une eau légèrement acide est à favoriser pour leur bien-être. Le scalaire s’adaptera très bien à une eau au pH compris entre 6 et 7,5.
Concernant la dureté, comme la plupart des poissons du biotopoe amazonien, une eau assez douce est préférable. Un gH compris entre 5 et 12 lui conviendra. Comme pour tous poissons, il est nécessaire de maintenir un niveau de nitrate relativement bas et de proscrire totalement la présence de nitrite.

Pour la température, des valeurs comprises entre 24 et 27°C conviendront parfaitement, même s’il supporte des températures pouvant monter jusqu’à 29/30°C sur de courtes périodes.

Un impératif qu’il ne faudra évidemment pas oublier concerne le cycle de l’azote. Il faut absolument passer par cette étape avant d’intégrer vos poissons. Une fois l’aquarium en eau, aucun poisson ne devra être ajouté avant un délai d’environ 4 semaines afin de stabiliser l’équilibre biologique de l’aquarium.

La décoration et les plantes

Concernant la décoration et les plantes, on évitera les décors coupants ou non naturels. On essaiera par ailleurs de mettre un maximum de plantes et de cachettes si l’on souhaite filtrer plus facilement l’eau de l’aquarium et servir de support de ponte aux scalaires. On peut réaliser un aquarium au décor naturel composé de quelques echinodorus et de nombreuses racines avec des feuilles de catappa au sol.

B. L’alimentation du Scalaire

Les scalaires sont assez faciles en terme de nourriture. Les paillettes et granulés conviendront parfaitement. Très curieux, ils n’hésiteront pas non plus à s’attaquer aux pastilles utilisées pour les poissons de fond.

L’idéal est de varier au maximum la nourriture pour éviter les carences et renforcer la santé des poissons. La nourriture vivante est une très bonne source de nourriture occasionnelle. Le scalaire n’est pas très difficile concernant la nourriture, on évitera simplement les vers de vase, souvent mal digérés par le scalaire et qui peut être source de vers intestinaux.

Bien entendu, les spécimens sauvages seront plus compliqués et devront être nourris principalement à l’aide de nourriture vivante.

C. Les cohabitants du Scalaire

En ce qui concerne le scalaire et la cohabitation, il faut être vigilent. Comme la majorité des cichlidés, le scalaire est un poisson territorial, pouvant parfois se montrer violent envers les autres habitants de l’aquarium.

On évitera alors de faire cohabiter toute espèce de poisson ou d’invertébré de petite taille. Les petits poissons peuvent se faire gober aisément par un scalaire. Il ne faut pas simplement se fier à la taille de la bouche, celle-ci peut s’ouvrir beaucoup plus si nécessaire.

Les poissons de bancs tels que les néons cardinalis ou les nez rouge sont de bons compagnons. Leur taille est suffisante pour évoluer dans un aquarium de scalaire. A l’inverse, on évitera la cohabitation de scalaire et guppy dans un aquarium.

Il faudra idéalement intégrer dans l’aquarium les poissons par ordre de grandeur. Commencer par les plus petits et finir, quelques jours ou semaines plus tard par les scalaires. Cette technique permet d’assurer une bonne cohabitation entre les scalaires et les autres poissons du bac.

Scalaires avec un banc de néon cardinalis

IV. Autres espèces proches du Pterophyllum Scalare

Le Scalaire n’a maintenant plus de secrets pour vous ! Mais sachez que le Pterophyllum Scalare à plusieurs “cousins” que nous allons vous présenter brièvement.

Scalaire Altum (Pterophyllum Altum)

Scalaire Altum

Le Scalaire Altum, ou plus simplement Altum est un Pterophyllum ayant la particularité d’être particulièrement haut. On le retrouve dans la nature majoritairement dans l’Orénoque (Rio Orinoco).

Si le Scalaire habituel est plus haut que long, le Scalaire Altum l’est encore plus ! Avec une hauteur comprise entre 20 et 50cm, c’est un poisson d’une élégance rare qui fait rêver bon nombre d’aquariophiles passionnés. On le repère assez facilement aussi grâce à la cassure caractéristique au niveau du nez et la noirceur de ses bandes.

Pour le maintenir correctement, il faudra cependant trouver un aquarium plus grand encore que pour le scalaire. Avec sa hauteur, l’Altum a besoin d’une hauteur d’eau réelle d’au moins 60 à 70cm entre le sable et la surface.

Le marché est composé de nombreux spécimens sauvages. Si vous débutez en aquariophilie, nous vous conseillons de commencer par le Scalaire habituel, plus facile à maintenir que l’Altum.

Scalaire Leopoldi (Pterophyllum Leopoldi)

Le Scalaire Leopoldi est quant à lui beaucoup plus petit. Originaire aussi d’Amérique du Sud, il a des spécificités physiques qui sont différentes.

En effet, celui-ci est beaucoup plus petit puisqu’il fera entre 15 et 25 cm (pour les spécimens les plus grands). De plus il a aussi tendance à être court puisqu’il fera maximum 15 de longueur.

Pour son maintien, il faudra privilégier au minimum un aquarium de 300 litres avec si possible une profondeur de 50cm. Attention si vous souhaitez en faire de la reproduction, c’est une variété particulièrement difficile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.